Nous voilà repartis dans la fraîcheur du matin péruvien, en route pour Copacabana, porte de la Bolivie sur les rives du lac Titicaca. Les péruviens aiment à s’attribuer le côté «titi» du lago, on vous laisse imaginer ce qu’ils laissent à leurs voisins boliviens…

Nous profitons dans l’auberge de jeunesse où nous séjournons, du beau jardin sur le lac : après-midi tranquille, partie acharnée de mini-golf et échanges culturels avec l’équipe de jardiniers : les deux lamas et le petit mouton noir chargés d’entretenir la pelouse. Dans la soirée, notre guide Paolo nous rejoint pour une visite de la basilique Notre Dame de Copacabana, sanctuaire colonial espagnol du XVIème siècle qui abrite la vierge de Copacabana, patronne de la Bolivie, adulée des américains du Sud.

Tous les jours, les jeunes filles de la paroisse changent délicatement ses vêtements, une tenue pour chaque jour de la semaine. Il fût un temps où la vierge se déplaçait à la Paz pour y être célébrée mais, trop fragile, elle reste désormais visible uniquement dans sa basilique.

Le lendemain, direction le port où nous attend un vieux pêcheur. Il nous emmène sur les eaux calmes du Titicaca, 3 812 mètres d’altitude, 175 km de long, plus de 8 000 km2 d’eau bleu marine glaciale. Nous allons sur l’île de la Lune, en ligne d’horizon la Cordillère Royale et ses sommets aux neiges éternelles. Nous visitons le site archéologique de ce qui fut le palais des vierges de l’Inca. Y vivait un véritable harem de jeunes vierges destinées à assurer la descendance d l’Inca (chef des Quechuas). Aujourd’hui, les vieilles pierres sont les seuls témoins de cette civilisation pré-pré-pré-féministe, carrément machiste !… La seule vierge que nous trouvons ce jour, se prénomme Cristobal, né dans le premier décan, le 24 août.

Sous une chaleur écrasante, nous reprenons le bateau direction l’île du Soleil ou le Jardin des Incas. A table ! Nous nous installons sur une terrasse avec vue sur les eaux du lac, l’île de la Lune et la chaîne de la Cordillère Royale. Au menu : un apthapi, genre de pot luck où chacun apporte ce qu’il a envie pour les partager avec les autres convives. Pour le coup, on ne ramène que nos papilles qui salivent devant tous ces produits de la terre, emballés dans une sorte de nappe : pomme de terre, maïs, patate douce, oeuf, fromage, friture de petits poissons, agneau, poulet, bananes, etc etc : un véritable festin bolivien !

Le ventre plein, nous quittons la terrasse pour une balade digestive sur le site de Pilkokaina. Les centaines de marches en plein soleil rebutent notre Juliette. Nous admirerons les trois sources depuis le port de l’île du Soleil et ses jolis bateaux de joncs.

Copacabana est une ville très touristique mais plutôt tranquille et agréable, le la c Titicaca est magnifique, c’est un peu la mer que la Bolivie n’a pas, notre découverte de la Bolivie commence bien !