Après notre départ d’Amérique du Sud, celle qui nous a enchantés pendant deux mois et demis, après un vol de quinze heures plutôt fatiguant, nous voici un peu groguis en terres australiennes…

Notre hôtel se trouve face à Hyde Park, sa cathédrale Saint Mary et son mémorial Anzac. Lorsqu’on entrouvre les rideaux de notre chambre après une bonne nuit de sommeil, le choc ! Nous avons passé nos dernières semaines entre Pérou et Bolivie, dans des endroits plutôt peu peuplés, loin des buildings et de la civilisation “moderne” et là, quelques citadins joggent dans les allées verdoyantes, des centaines de belles voitures circulent sur de grandes avenues, de hauts skyscrapers chatouillent le ciel un peu gris de cet étrange matin.

Le petit déjeuner vaut le prix de nos trois repas quotidiens là-bas, nous revenons au mode continental avec un peu de nostalgie.

Mais ne laissons pas ces pensées nous ralentir, Sidney nous attend !

Circular Quay sera notre point de départ pour explorer la baie de Sydney : l’une des plus belles au monde. Des ferries partent de ce quai toute la journée pour relier ainsi les banlieues côtières de la plus grande ville australienne (Canberra est la capitale du pays). Nous nous promenons sur le quai, le nez au vent, respirant l’iode du Pacifique, cet océan que nous avions rencontré sur le continent américain il y a quelques semaines sur l’ile de Chiloe (Chili), presque une autre planète !

Nous nous la jouons touristes et prenons un ferry pour faire le tour des différents quartiers de la baie, magnifique en effet. Peu nombreux sur le bateau, nous apprécions la quiétude des ports et de la vue sur les rives loin de l’agitation du centre ville. Nous découvrons également l’arche en acier du pont Harbour Bridge, emblématique de la ville ainsi que la silhouette reconnaissable de son opéra aux bâtiments en forme de voiles.

Un petit tour sous-terrain plus tard, le métro nous dépose dans le vieux quartier The Rocks : terrasses datant du XIXe siècle, petits restaus accueillants et boutiques d’artisanat et autres attrape-touristes bobos. On s’installe sur des palettes en bois up-cyclées pour grignoter quelques durums tout en profitant d’un concert folk.

On reprend notre chemin pour découvrir l’animée et commerçante George Street, dans le quartier central des affaires. Le plus beau centre commercial du monde, – comme le disait Pierre (Cardin pour les intimes) -, est un grand bâtiment à l’architecture victorienne : l’intérieur est somptueux, sur quatre étages de boutiques plutôt chics. Nous tombons sur deux grosses horloges suspendues (leurs différents décors évoquent l’histoire australienne) et des lamas en peluche ! La statue de bronze de la reine Victoria, imposante, accueille depuis 1987 les visiteurs qui arrivent par Market Street.

Le lendemain, nouveau mode de transport : les bus de ville nous emmènent au Paddington’s Market : quelques vendeurs parlent français, un belge offre une petite bague à notre Juliette. Quelques stands de créateurs, des produits trop chers, mais une ambiance bon enfant : kermesse, concert blues-rock…

On pousse jusqu’à la plage de Bondi : changement de décor, on est presque dans Alerte à Malibu, ne manque que Pamela…. très belle plage, surfeurs au loin, sable blond, c’est vacances !

Un fish and chips plus tard, nous reprenons le bus direction Légo World, un petit paradis pour Juliette. On se dégourdit ensuite les jambes du côté de l‘Opéra, son architecture unique, et ses hordes de touristes chinois à la perche à selfie facile, sortis d’un bateau de croisière gigantesque arrimé en bas des buildings du port.

On se met au vert dans les allées du Royal Botanic Garden, véritable oasis de verdure dans la grande ville : ici, on peut marcher sur la pelouse, enlacer les arbres, et même prendre un petit train : nous faisons le tour du propriétaire dans les petits wagons très famille. Nous sommes tous les trois sous le charme de cet endroit royal !

On se dirige vers l’ancienne zone portuaire de la ville : Darling Harbour. Promenade vers le musée de la Marine, jusqu’à la Gare Centrale, puis direction ChinaTown pour le repas du soir : les enseignes aux caractères exotiques qui s’allument, les nombreux restaurants et autres food courts, les petites boutiques de jade, nous sommes presque déjà à Pékin ! Mais ça, ce sera pour le mois de juin